• Vie de l'établissement,
  • Vie des personnels,

Message de la présidence aux Personnels - 22.05.2020

Publié le 22 mai 2020

Message de la présidence, à l'attention des personnels - 22.05.2020

null
Date(s)

le 22 mai 2020

Chères et chers collègues,

Le processus de déconfinement est maintenant en cours depuis plus d’une semaine. Il est encore trop tôt pour en connaître l’impact sur la circulation du virus SARS-CoV-2 et la prudence est de mise pour n'exposer personne à cette maladie. Même si la possibilité de tests diagnostiques, d’accès plus facile, permettra sans doute de contrôler et de limiter la transmission virale, nous avons trop peu de recul pour en connaître l’efficacité. Par ailleurs cela ne se substitue en aucun cas aux mesures barrières et aux précautions exigeantes pour assurer la sécurité sanitaire de tous.


Plan de reprise d’activité : priorité à la protection de la santé des personnels

Concernant la reprise d’activité dans les locaux, l’université maintient la priorité à la protection de la santé des personnels. Les dispositions détaillées dans le plan de reprise d’activité (PRA) feront l’objet d’une présentation lors d’une réunion conjointe du CT et du CHSCT le 28 mai. La volonté de la direction de l’université est d’organiser un retour très progressif, limité aux personnels dont la présence sur place est rendue nécessaire pour les activités de l’université, en fonction des priorités. Ces retours seront autorisés lorsque l’ensemble des dispositions nécessaires sera mis en place dans les locaux : distribution de masques et de gel hydroalcoolique, affichages sur les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, restrictions d’utilisation de certains matériels. Par ailleurs, l’université continue à acquérir et déployer du matériel informatique pour le travail à distance et le travail hybride.

Les équipes de la direction du Patrimoine sont mobilisées depuis le 11 mai pour préparer les bâtiments. Un premier planning de possibilités d’accès aux bâtiments de l’UPEC sera diffusé dans les prochains jours aux responsables de structures. Celui-ci sera progressif et évolutif, et restera articulé à des autorisations d’accès aux locaux délivrées par la direction de l’université, afin de veiller au maintien des garanties de nécessité et de sécurité.

Par ailleurs, nos unités de recherche communes au CNRS et à l’INSERM font l’objet chacune d’un plan séparé pour la reprise d’activité dans les locaux, spécifique à leurs activités respectives, établi par le directeur ou la directrice d’unité en concertation avec l’UPEC et les autres établissements tutelles.

En cette période particulière, tous les recrutements de personnels, aussi bien Biatss, que chercheurs, enseignants-chercheurs et enseignants, se poursuivent, selon des modes adaptés à la situation (distanciel ou hybride).


Un accompagnement des personnels renforcé

•    Des ordinateurs
Le passage au travail à distance s’est opéré sur un laps de temps très court et dans l’urgence d’une crise sanitaire. Il faut à nouveau saluer les remarquables capacités d’adaptation des personnels, dans des conditions souvent difficiles. Une centaine d’ordinateurs portables de l’UPEC a déjà été fournie aux personnels qui n’en disposaient pas. Une autre centaine d’ordinateurs a été commandée et arrivera au cours de la semaine du 25 mai 2020, afin de poursuivre cet équipement.

•    De la formation
Plus globalement, il s’agit d’accompagner les personnels et de mieux organiser ces modalités de travail dans la durée. Pour cela, la Direction des Ressources Humaines est en train de constituer une offre de stages de formation pour le management à distance, à destination des personnels de l’UPEC. Des formations à l’usage des outils numériques sont aussi disponibles. Après instruction du nouveau décret sur le télétravail,  qui en étend les dispositions, une campagne de télétravail sera organisée à la rentrée 2020, sur la base du volontariat, afin de mieux encadrer l’extension de cette nouvelle forme d’organisation du travail et de répondre aux besoins des personnels de la manière la plus satisfaisante.

•    Des mesures indemnitaires
Le soutien des personnels passe aussi par des mesures indemnitaires pérennes. Comme l’équipe de direction s’y était engagée dans son programme politique, elle souhaite prendre en compte les conditions de vie des personnels et notamment les difficultés rencontrées dans le contexte francilien. Ainsi, une réévaluation à la hausse du RIFSEEP (5%), avec un soutien supplémentaire pour les catégories les moins élevées, ainsi qu’un équivalent indemnitaire pour les personnels contractuels seront proposés au CA de l’UPEC le 29 mai 2020. Elles seront complétées avant l’été par un travail sur des mesures plus ponctuelles, liées en particulier à la pression qui s’est exercée cette année sur certains personnels, notamment dans le cadre de la crise sanitaire.
 
•    Un soutien de la médecine de prévention des personnels
La reprise d’une activité présentielle, à la suite d’une longue période de confinement dans le contexte sanitaire actuel, nécessite un accompagnement de la part de la médecine de prévention. L’UPEC met tout en oeuvre pour préserver l’état de santé de ses personnels. Vous pouvez contacter le service de médecine préventive des personnels à l’adresse: medecine-prevention@u-pec.fr pour toute question concernant votre santé au travail.
Vous pouvez aussi, si vous en éprouvez le besoin, avoir accès à une psychologue dédiée à l’accompagnement des personnels de l’UPEC, qui assure des entretiens à distance (télé consultations et consultations téléphoniques). Vous pouvez la contacter à la même adresse ou directement à djemila.mouas@u-pec.fr.


Continuité pédagogique : vers une année qui se termine

Pour de nombreuses formations la période des enseignements est désormais terminée et va se poursuivre par celle de l’évaluation. Pour quelques-unes elle a déjà commencé et pour d’autres elle n’est envisagée qu’en juin, mais les calendriers initiaux sont globalement respectés même si pour quelques rares diplômes la deuxième session ne pourra être validée qu’après les congés d’été.
L’université est reconnaissante de tout l’investissement supplémentaire réalisé par l’ensemble des équipes pédagogiques pour avoir rapidement mis en place de nouvelles modalités d’enseignement qui ont permis une certaine forme de continuité pédagogique, et pour préparer et réaliser les évaluations en mode distanciel.
Dès le départ nous nous étions fixés comme objectif  qu’il n’y ait pas d’année blanche pour nos étudiants. Nous sommes dans la dernière phase pour atteindre cet objectif et constatons chaque jour le grand dévouement de toutes et tous pour arriver au but.
Pour de nombreux collègues ce second semestre a été l’occasion de s’adapter aux outils du distanciel. Les formations et le soutien mis en place par le CIDP ont eu une grande audience auprès des équipes pédagogiques. Le CIDP poursuivra sa mission d’aide à la pédagogie et au personnel. La formation imprévue à ces compétences acquises ou renforcées de l’usage du numérique sera un atout supplémentaire pour entrer plus facilement en 2020-2021 dans l’ère des formations hybrides.


Des ordinateurs et des clés 4G pour les étudiants

L’UPEC se mobilise activement pour réduire la fracture numérique afin qu’un maximum d’étudiants puissent suivre les formations à distance. Depuis le 30 avril, plus de 600 ordinateurs et 400 clefs 4G sont envoyés aux étudiants par transporteur à leur domicile.
Pour aider les étudiants dans la prise en main de leur nouveau matériel, l’UPEC met à leur disposition un support technique dédié. Des moniteurs peuvent les assister dans la mise en route de leur ordinateur et l’utilisation des services numériques de l’UPEC.
Ces ordinateurs seront mis à disposition jusqu’à la fin de l’année universitaire, les retours pouvant être différés en fonction du contexte national.
Afin de rester mobilisés de façon pérenne pour aider les étudiantes et étudiants en difficulté, ces ordinateurs seront ensuite répartis dans les composantes de l’université après la crise sanitaire pour les étudiants en difficulté.


Des paniers solidaires pour les étudiants les plus précaires

Depuis le 12 mai, des paniers de denrées alimentaires sont livrés chaque semaine aux étudiantes et étudiants de l’UPEC les plus précaires, identifiés par les services sociaux du Crous. Co-financés par l’UPEC et le Crous, ces paniers contiennent des fruits et légumes bio issus de la production locale. Les paniers ont été assemblés par une vingtaine d'étudiants bénévoles des associations de l'UPEC et sont distribués, par le Crous, à une centaine d’étudiants au sein des résidences universitaires. Cette opération sera renouvelée le mercredi 27 mai pour 150 personnes cette fois-ci.


L’UPEC mobilisée pour la recherche COVID

La faculté de santé a mis en œuvre plusieurs actions de recherche structurantes afin de soutenir les équipes de recherche du site au travers d’un appel à projets Covid19 d’un montant de 60 000 euros. Il s’agit de soutenir des projets de recherche portés par des chercheurs et enseignants-chercheurs du site pour lutter contre la Covid19. Le CA et la Commission de la recherche ont quant à eux décidé de dégager une somme de 200 000€ en investissement gérée par l’UFR de Santé afin que soit financée la recherche clinique en matière de lutte contre la Covid-19 dans le cadre d’un appel d’offres ouvert aux laboratoires de la faculté de santé et de la faculté des sciences et des technologies. Les différentes unités de recherche de la faculté de santé ainsi que le labex VRI ont par ailleurs, dans le cadre de candidatures à de nombreux appels à projet, mis en œuvre une trentaine de projets destinés à lutter contre la Covid-19.

La présidence de l’UPEC